facebook instagram twitter
X

Votre don fait vivre le cinéma !
Uw gift brengt film tot leven!

Muriel Andrin souligne que voir les films d'Akerman en ce moment précis « c'est affronter notre réalité dans les yeux » et nous demande si «nous, dans cette période trouble de dé⁄confinement serons, comme elle « sans vergogne » alors qu'il s'agit, là et maintenant, de repenser notre monde et de rêver à l'infini des pos - sibles du cinéma.»

Anke Brouwers compare Jeanne Dielman, 23, quai du Commerce, 1080 Bruxelles ( disponible en vidéo à la demande) et La Captive et montre comment Chantal Akerman fut la cinéaste des minorités, ceci en gardant à l’esprit de toujours s’adresser à la plus grande majorité.

Chantal Akerman aurait eu 70 ans le 06.06. Nous lui rendons hommage.


Notre série sur Facebook Live se poursuit aussi les jeudis de l'été, ceci grâce au concours des pianistes Stéphane Orlando et Hughes Maréchal.


Une innocente paysanne hollandaise découvre les plaisirs futiles de la grande ville où elle prend des cours de danse, puis est frappée de cécité suite à un accident. Un mélodrame populaire, pour l'une des plus belle réussites d'Alfred Machin.


Le directeur d’un petit théâtre ambulant, venu pour une représentation dans une petite ville de province, va tenter de renouer avec une maîtresse qui lui a jadis donné un fils. Sur le thème de la famille « décomposée », un mélodrame teinté d’aspects comiques, et déjà les thèmes chers à Ozu.


Les débuts fulgurants d'Eisenstein, à travers l'histoire de la genèse et de l'échec d'une grève brutalement réprimée par la police tsariste au service des patrons. Traversée d'images métaphoriques, une œuvre magnifiée par le montage.


Un documentaire tourné en Afrique équatoriale française et au Congo belge, dans lequel Marc Allégret, dont c’est le premier film, accompagne André Gide pour livrer un témoignage sur les coutumes des différents peuples qui y vivent. Un pamphlet anti-colonialiste, qui propose un regard humaniste au détriment des préjugés inhérents à l'époque.


La lutte des paysans pauvres contre les koulaks, riches propriétaires terriens, en une glorification lyrique de la collectivisation des terres. Le dernier film muet de Boris Barnet, longtemps escamoté par les autorités soviétiques.


Un employé gaffeur, désireux de se faire remarquer par la direction, imagine, en guise de coup publicitaire, l’escalade d'un gratte-ciel par une mouche humaine. Le plus populaire des films du roi du gag, avec la scène iconique d’escalade de l’horloge. Un vertigineux joyau tourné en décors réels.


Un clown, devenu l’attraction d’un music-hall parisien, accepte que sa femme, Daisy, le quitte pour son amant. Des années plus tard, alors qu’il ne s’est jamais remis de cette séparation, il fait la rencontre d’un jeune homme qui n’est autre que le fils de Daisy… mais aussi le sien.


Un Français désireux de s’initier à l’art de la bière atterrit chez les Beulemans et tombe amoureux de leur fille. Première incursion de Duvivier dans la comédie, adaptant un incontournable théâtral du folklore bruxellois, entre satire de la mesquinerie bourgeoise et caricature des mœurs belges.


Une jeune fille, séduite et abandonnée, tombe amoureuse d’un fils de fermier mais se voit rattrapée par son passé. Demeuré célèbre pour la fameuse séquence où la fragile Lillian Gish dérive sur un bloc de glace, le chef-d’œuvre de Griffith, et le plus gros succès commercial de sa carrière.