Sidney Poitier

Sidney Poitier (1927 - 2022) est le premier acteur afro-américain a avoir tutoyé les sommets du star-système hollywoodien. À des lieues des films radicaux – et marginaux – de la Blacksploitation, c’est au coeur même du système que Poitier va exprimer toute l’étendue de son immense talent au profit du combat pour les droits civiques des noirs américains, dans des films engagés – dont certains sont d’incontournables chefs-d’oeuvre – qui abordent de front la question de la ségrégation.

Dans les années 1950 - 1960, en pleine revendication des droits civiques des noirs, les studios hollywoodiens décident de consacrer une partie de leurs productions à des films à connotation antiraciste. Sidney Poitier, dont le talent brillait à l’époque sur les planches de Broadway présente le profil idéal pour incarner l’image de la communauté afro-américaine.

Si sa carrière n’aura pas été des plus prolifiques, chacun de ses rôles aura pourtant laissé une trace indélébile dans l’imaginaire populaire. Ses remarquables prestations dans les petits chefs-d’œuvre que sont Graine de violence, La Chaîne ou encore Devine qui vient dîner, comédie culte des années 1960, sont comme autant de témoignages de l’immense talent d’un comédien aussi doué pour le mélodrame que pour la comédie. Il est le premier acteur noir à avoir remporté l’Oscar du meilleur acteur pour sa prestation dans Le Lys des champs, dans lequel il incarne un homme-à-tout-faire qui accepte d’aider une congrégation de nonnes à construire une chapelle dans le désert de l’Arizona. À l’époque, Poitier règne sur le box-office, avec le statut d’acteur le plus populaire de son époque et le mieux rémunéré d’entre tous. Mais si Poitier, dont le talent est incontestable, a ouvert la voie à de nombreux acteurs afro-américains, son triomphe reste toutefois comme un trompe-l’œil eu égards à l’évolution des droits civiques de la communauté afro-américaine qui assiste, traumatisée, à l’assassinat de Martin Luther King.

Fruit de l’industrie hollywoodienne, qui a façonné son image pour représenter les aspirations de sa communauté telle qu’écrite par des scénaristes et des réalisateurs blancs, la créativité et le talent de Poitier sont quelques peu bridés par la pression suffocante que lui impose le conservatisme de l’industrie hollywoodienne. Fin des années 1960, las d’incarner le « noir qui convient aux blancs », Poitier décide de mettre sa carrière d’acteur en veille pour se consacrer à la réalisation. Poitier réalisera 9 films. Comédie, western ou mélodrame, l’idée de Poitier est de donner aux acteurs noirs les plus doués de son époque – Harry Belafonte et Richard Pryor en tête – la possiblité d’exprimer leur talent.

Sidney Poitier est décédé le 6 janvier 2022 à l’âge de 94 ans, laissant derrière lui le souvenir d’un excellent acteur dont l’image est indissociable de la lutte pour les droits des Noirs dans une Amérique qui tarde à répondre aux revendications d’une communauté pour laquelle l’acteur s’est investi sans retenue.
image
Vendredi 20.05 18:00 plateau|upper Cart
Mardi 24.05 20:00 Plateau|upper Cart
Samedi 28.05 20:00 Plateau|upper Cart
Mardi 31.05 20:00 Plateau|upper Cart

Sidney Poitier

Shoot to kill
Deadly Pursuit
Randonnée pour un tueur
  • Roger Spottiswoode, United States of America 1988 ⁄ Sidney Poitier, Tom Beringer, Kirstie Alley ⁄ color ⁄ TIT: EN ⁄ ST-OND: FR-NL

Sidney Poitier dans le rôle d’un agent du FBI sur les traces d’un assassin cherchant à échapper à la justice en intégrant un groupe de randonneurs en route vers le Canada. Une « chasse à l’homme » dans les paysages spectaculaires de la Colombie Britannique, pour un thriller captivant qui combine action et suspense avec brio.

image
Lundi 23.05 18:00 Plateau|upper Cart
Dimanche 29.05 18:00 Plateau|upper Cart

Sidney Poitier

Ghost Dad
  • Sidney Poitier, USA 1990 ⁄ Bill Crosby, Kimberly Russell, Denise Nicholas ⁄ couleur ⁄ 83' ⁄ TIT: EN ⁄ ST-OND: 

Un veuf, père de trois enfants, réduit à l’état de fantôme après un accident de voiture, mais capable de communiquer avec sa progéniture depuis l’au-delà. Une comédie moraliste et bon enfant pour le dernier film réalisé par Poitier.

image
Mercredi 25.05 20:15 Plateau|upper Cart

Sidney Poitier

Fast Forward
  • Sidney Poitier, United States of America 1985 ⁄ John Scott Clough, Don Franklin, Tamara Mark ⁄ color ⁄ 110' ⁄ TIT: EN ⁄ ST-OND: FR-NL

Huit teenagers du Midwest en voyage à New York pour participer à un concours de danse. Un dance-movie typique des années 1980 - avec ses chorégraphies « disco-aérobic » - pour ce drame musical à propos de jeunes ados idéalistes en quête de gloire.

image
Jeudi 26.05 21:00 Ledoux|upper Cart

Sidney Poitier

Sneakers
Les Experts
  • Phil Alden Robinson, US 1992 ⁄ Robert Redford, Sidney Poitier, Dan Aykroyd, River Phoenix, Ben Kingsley ⁄ couleur ⁄ 125' ⁄ ST-OND: ST : FR - NL

Une équipe d’experts informatiques recherche une boîte noire capable de décoder tous les systèmes protégés. Un thriller d’espionnage à rebondissements et à multiples vedettes, dont Robert Redford et Sidney Poitier en ex-agent du FBI reconverti en hacker.

image
Lundi 30.05 21:00 Ledoux|upper Cart

Sidney Poitier

Le Chacal
The Jackal
  • Michael Caton-Jones, US, GB, FR, DE, JP 1997 ⁄ Richard Gere, Sidney Poitier, Bruce Willis ⁄ couleur ⁄ 124' ⁄ ST-OND: ST : FR - NL

Un mystérieux tueur à gages, surnommé Le chacal, prépare un attentat contre un haut fonctionnaire US. Un tôlard familier de l’espionnage et du terrorisme international est relâché pour aider dans la traque du mercenaire aux multiples visages. Une course poursuite au quatre coins du monde dans ce remake du film à succès de Fred Zinneman, et le dernier rôle de Sidney Poitier, en responsable des opérations.