L’Art difficile de filmer la danse – 11th INTERNATIONAL DANCE FILM FESTIVAL BRUSSELS

Dans le cadre de la onzième édition du festival de films de danse L’art difficile de filmer la danse, deux séances de films belges récents sont proposées au public, ainsi que le film Le Septième sceau d'Ingmar Bergman qui fait écho à un remake du même film, montré la veille à DansCentrumJette.

La première séance présente une ré-interprétation de la pièce que Maurice Béjart avait chorégraphiée sur le Boléro de Ravel. Frédéric Liver, qui n'a jamais dansé avant, se jette corps et âme dans l'apprentissage de cette œuvre qu'il admire et dont il livre une version très personnelle. Quant à Michiel Vandevelde, il réussit un tour de force à la fois chorégraphique et cinématographique qui, à sa manière, est également un voyage dans le passé. La deuxième séance montre des films qui mettent en scène, de façons très différentes, ce que la période pandémique a pu faire avec nous. Le split-screen, qui revient de manière récurrente, est une figure de style filmique à l'image de notre société morcelée telle que nous l'avons connue dans les années 2020–2021. Des gestes fantomatiques de Die Geisterhand aux visions post-apocalyptiques de The Ranch Is Empty, ces films nous parlent d'un passé encore présent, d'un futur déjà présent.

C'est avec Le septième sceau que cette journée de festival se clôture. Le film de Bergman a fait l’objet de nombreux commentaires et il continue à susciter des réactions fortes car il ne se contente pas de réfléchir aux grandes questions existentielles mais offre également une réflexion très poussée sur ce qu'est le cinéma, voire l'art en général. Le chorégraphe polonais Jacek Krawczyk en a fait une ré-interprétation filmique que l'on peut découvrir le 29 septembre à DansCentrumJette.

image
Vendredi 30.09 17:00 ledoux|upper Cart

L’Art difficile de filmer la danse – 11th INTERNATIONAL DANCE FILM FESTIVAL BRUSSELS

Compilation #1 ⁄ Compilatie #1

Les 4000 coups montre Frédéric Liver en train d'apprivoiser le Boléro de Béjart. Avec un sérieux déconcertant et beaucoup d'humour subtil, cette quête vient remplir son quotidien – pour notre plus grand plaisir. Dans Ghosts of the Past, Michiel Vandevelde tisse – en une seule prise grâce à un drone – des fragments de ses chorégraphies en une œuvre qui ne cesse de surprendre de par sa force et son intensité. L'architecture industrielle du PACT Zollverein à Essen (Allemagne) donne le cadre à cette aventure époustouflante.

image
Vendredi 30.09 19:00 ledoux|upper Cart

L’Art difficile de filmer la danse – 11th INTERNATIONAL DANCE FILM FESTIVAL BRUSSELS

Compilation #2 ⁄ Compilatie #2

Une séance de films belges réunissant des propositions de cinéma et de danse qui parlent toutes, de près ou de loin, d'isolation, d'identité, de solitude et de la place particulière que le corps prend quand l'enfermement forcé éloigne les êtres les uns des autres. La crise sanitaire a sensiblement laissé une trace dans ces films qui datent des années 2020 – 2021, mais ce qu'expriment les danseurs a une portée universelle et intemporelle, se situant entre gestes solitaires et élans solidaires.

image
Vendredi 30.09 21:00 ledoux|upper Cart

L’Art difficile de filmer la danse – 11th INTERNATIONAL DANCE FILM FESTIVAL BRUSSELS

Det Sjunde Inseglet
Het zevende zegel/ Le Septième Sceau
  • Ingmar Bergman, Sweden 1957 ⁄ Max von Sydow, Gunnar Björnstrand, Bengt Ekerot ⁄ black and white ⁄ 95' ⁄ ST-OND: FR-NL

Le Moyen Âge mystico-magique des danses macabres, de la foi naïve et de l'Apocalypse. Le Faust d'Ingmar Bergman, projetant ses doutes à travers chacun des personnages.