facebook instagram twitter
X

Votre don fait vivre le cinéma !
Uw gift brengt film tot leven!

CATALOGUE

DE VLASCHAARD 1943

(Wenn die Sonne wieder scheint) Boleslaw Barlog (1943)
prix 12,50 €

Le cultivateur de lin Vermeulen et sa femme Barbele guettent le retour de leur fils Louis, étudiant à l’école d’agriculture. Lorsque Louis veut appliquer sa connaissance acquise et propose de semer le lin sur une autre terre, le père Vermeulen ne semble guère apprécier ces idées nouvelles. ‘L’éternelle bataille entre l’ancien et le moderne’ (Streuvels) se déchaîne. Que Louis soit amoureux de la fille d’étable Schellebelle ne fait que renforcer les tensions entre les générations. Le conflit atteint son apogée dramatique au moment où Louis nie le souhait de son père et décide à lui seul de faire rentrer le lin. Le film respecte l’esprit du roman de Streuvels, mais choisit tout de même une fin heureuse. Entre-temps la Seconde Guerre mondiale bat son plein en dehors du set et des salles de cinéma. Les rôles principaux sont interprétés par des acteurs allemands, les figurants sont flamands. Les enregistrements en studios furent réalisés à Berlin, les prises de vues extérieures ont été filmées dans et autour de Courtrai. Un cinéaste allemand qui en pleine guerre adapte une tranche de culture rurale flamande. A tous égards une curiosité.

Pendant l’été de 1942 une équipe de cinéma allemande s’installa en Belgique. Des prises de vues furent réalisées dans et autour de Courtrai pour le film Wenn die Sonne wieder scheint. Ce film, réalisé par Boleslaw Barlog, était une adaptation du Vlaschaard, le célèbre roman de Stijn Streuvels. Des acteurs allemands interprétèrent tous les rôles importants. Des figurants flamands devaient assurer la ‘couleur locale’. Tandis que les prises de vues intérieures furent tournées dans des studios allemands, les prises de vues extérieures furent réalisées en Flandre. Tel était en effet le désir formel de Stijn Streuvels qui travailla étroitement avec Barlog. La coopération de Streuvels à ce film était et est toujours controversée, vu que le film fut réalisé pendant l’occupation allemande.

Wenn die Sonne wieder scheint était une production classique mais bien faite pour l’époque. Même en temps de guerre, les studios allemands disposaient de fonds dont on ne pouvait que rêver en Belgique. Les décors extrêmement soignés étaient basés sur des photos de fermes indiquées par Streuvels. Aussi le travail du caméraman Ewald Daub, qui avant la guerre avait collaboré au film classique flamand Filasse (‘De Witte’) de Jan Vanderheyden, était excellent. Pour la première fois Bruni Löbel, l’interprète de Schellebelle, avait un rôle principal dans un film. De grands noms du cinéma allemand furent réunis pour les rôles masculins. Paul Wegener, acteur plus âgé, qui interpréta le fermier Vermeulen, était une valeur établie du cinéma muet. Paul Klinger, interprète du fils Louis, jouait les rôles principaux dans les films très populaires du réalisateur Veit Harlan, entre autres dans La ville dorée (Die goldene Stadt, 1942).

Wenn die Sonne wieder scheint était une production Terra, mais fut distribué par la grande société allemande Ufa. A la demande de Streuvels le film fut post-synchronisé avec les voix d’acteurs de théâtre flamands célèbres. La version néerlandophone fut distribuée en Flandre et aux Pays-bas sous le titre original du roman, De Vlaschaard. La première eut lieu sous l'occupation durant l’été de 1943 et le film attira des centaines de milliers de spectateurs. Cependant, il y eut également des critiques, aussi bien de la part des national-socialistes d’Allemagne et de Flandre (les SS flamands) que de la part de résistants belges (La Brigade Blanche, les émissions de la radio belge de Londres).

L'histoire fascinante de ce film apparaît en filigranes dans les bonus. Le livre De Vlaschaard 1943. Een Vlaams boek in nazi-Duitsland en een Duitse film in bezet België de la plume de Roel Vande Winkel et Ine Van linthout (Uitgeverij Groeninghe, Kortrijk) offre un contexte plus large.

Long métrage 83'
Interview avec Roel Vande Winkel et Ine Van linthout, auteurs du livre De Vlaschaard 1943
Interview avec Marcel Gruyaert, réalisateur du documentaire Lin (1948) et avec Jan Gruyaert, réalisateur du
long métrage De Vlaschaard (1983) avec des extraits des deux films
Interview avec des témoins oculaires Sylvain Christiaens, Bert Dewildeman, Marnix Dhaluin, Trees Lammens, Anna Scherpereel, Paul Vandebuerie
Courts métrages Terra filme le Vlaschaard tournage de Wenn die Sonne wieder scheint, 1942
La Chanson du lin, documentaire de Charles Dekeukeleire, 1938
Films d'actualités du 28 août 1942 De Vlaschaard de Stijn Streuvels adapté pour l'écran par Terra

Langues néerlandais, allemand
Sous-titres français, néerlandais
Format 4:3
Cadre 1:33
Code régional toutes régions

dvd cover
De Vlaschaard 194312,50 €
dvd image
dvd image
dvd image
dvd image
dvd image
dvd image
dvd image