facebook instagram twitter
X

Votre don fait vivre le cinéma !
Uw gift brengt film tot leven!

Homme de théâtre à Vienne, c’est aux Etats-Unis qu’il bâtira une œuvre cinématographique parmi les plus admirées de son temps, parsemée de films mythiques (Laura et Autopsie d’un meurtre sont des sommets incontestés de leurs genres respectifs) et source d’inspiration pour toute une génération de cinéastes.

Sa filmographie tire sa cohérence de sa rigueur, de sa lucidité et de son perfectionnisme formel. Il a touché à tous les genres, en y appliquant chaque fois son sens maniaque du contrôle : rien n’est laissé au hasard dans sa mise en scène, qui privilégie le mouvement, la puissance et la précision stylistique. Sa notoriété fut telle qu’il fut l’un des rares à oser transgresser les dictats du tout-puissant et castrateur Code Hays (code de décence hollywoodien) et à employer sous le manteau les proscrits du maccarthysme. Otto Preminger est un des grands messieurs du cinéma américain.
Si le Phoenix renait de ses cendres toujours identique, Joaquin Phoenix reparait à chaque film transformé voir méconnaissable: de l’esprit brillant à la brute bas de plafond, du séducteur à l’exécuteur peu recommandable, du corps athlétique au paraplègique, avec la même force de conviction.

Prendre le temps, au-delà d’une projection, de réfléchir au cinéma et d’analyser le style de ses grands auteurs, pour en raffiner le plaisir : c’est ce que propose Prendre le temps, au-delà d’une projection, de réfléchir au cinéma et d’analyser le style de ses grands auteurs, pour en raffiner le plaisir : c’est ce que propose Olivier Lecomte avec le cours « Un Film à la loupe ».

 


Le 3e mardi de chaque mois, le Festival du Film de Gand propose une avant-première.


La parution du livre "Cinéma en atelier" attire opportunément l'attention sur un continent entier du cinéma belge francophone.
2019 marque le 30e anniversaire de la région Bruxelles-Capitale et le siècle et demi du tram.
Double occasion d’un cycle au Studio 5 - Flagey, de films (docs et fictions), où Bruxelles se montre comme un expressif décor de cinéma.
De courts métrages amateurs remontant aux touts début du cinéma muet - avec de précieuses vues de la vie bruxelloise de l’époque - aux Bruxelles de 2018 vu par le documentaire ou la fiction en passant par l’insolite production belge de Skolimovski, avec Jean-Pierre Léaud, cravachant ses chevaux vapeur dans le bois de La Cambre ou l'attachante conductrice de tram de Manneken Pis.
A l'occasion du Listen! Festival, quelques classiques célèbres pour leur B. O. électro.

Beaucoup de classiques du cinéma connaissent une seconde jeunesse grâce aux travaux de restauration numérique entrepris ces dernières années par les cinémathèques et les fondations dédiées au patrimoine cinématographique. On ne peut que s'en réjouir. Avec pour ce trimestre, le beau film belge de Frank Van Passel: Manneken Pis restauré par CINEMATEK.