facebook instagram twitter
X

Votre don fait vivre le cinéma !
Uw gift brengt film tot leven!

Une cité futuriste, divisée entre une poignée de privilégiés vivant à la lumière, et un peuple d’esclaves travaillant dans la profondeur de la ville. Une fable politique visionnaire entrevoyant le cauchemar nazi, pour une symphonie expressionniste d’une modernité stupéfiante.


Un ouvrier carrier défiguré par une explosion accidentelle, et dont la jeune épouse se détourne par dégoût. "Une histoire terrible, douloureuse, parfois brutale, mais dont la puissance fut rarement surpassée dans tout le cinéma français." (Marcel Carné).
Leila Porter n’a plus les mêmes sentiments pour son mari, James, un riche industriel accaparé par le travail. Un soir, Leila rencontre un homme charmant - le DeMille des comédies sentimentales à la Lubitsch mettant en scène son actrice fétiche de l’époque, Gloria Swanson.
Un fils d’agriculteurs, envoyé à Chicago pour vendre la récolte, tombe amoureux d’une serveuse qu’il épouse aussitôt. De retour à la ferme, son épouse sera violemment rejetée par le père. « Un film sur le blé, l'aliénation de la vie moderne, son ignorance des sources de la nature » (Murnau).
Un homme accepte un poste de concierge dans un asile psychiatrique dans l’espoir de libérer son épouse. Une expérimentation abstraite autour du thème de l’amour fou, pour le premier film japonais d’avant-garde.

Pola Negri, née en Pologne et baptisée Barbara Apolonia Chałupiec,  joue ici le rôle d'une comtesse sophistiquée en proie aux commérages puritains d'une petite ville.


Le jour de son mariage, un jeune homme se voit obligé de courir tout Paris, suivi par la noce ahurie, afin de retrouver un chapeau de paille pour une jeune femme infidèle que le cheval de sa voiture a dévoré. La comédie de Labiche transformée en film burlesque par René Clair.
Une des meilleures illustrations du cinéma-vérité par lequel Dziga Vertov chercha à révéler le lyrisme d’une réalité quotidienne, en captant strictement le réel brut, pour mieux le réorganiser ensuite en un assemblage d’images, orchestré par la puissance d’un montage virtuose.
Michal Waszynski fut le cinéaste polonais le plus prolifique des années 1930. Il signe ici un film osé sur l'amour charnel.

Deux formes de la propagande en URSS : par l'animation et par le montage à la Vertov.


Un documentaire commandité à Dziga Vertov en 1925 par le soviet de Moscou en vue des élections à venir. Pour une crépitante symphonie visuelle voulant montrer au public l'évolution de la ville et ses victoires sur les misères du passé.

La chronique du procès de la pucelle d'Orléans, devant ses juges afin de répondre de son statut d'hérétique. Par-delà la véracité historique, un film marqué par la foi face aux persécutions. Le chef-d'œuvre muet de Dreyer, ressuscité par la découverte inespérée d'une copie intacte du film en 1984.

". . .Bobine 2. . . pendant le tournage une mouche se pose sur le visage de l’admirable Renée Falconetti, elle l’écarte d’un revers de la main, Falconetti ? non. . .c’est bien la main de Jeanne qui l’écarte. . . Dreyer laisse tourner la caméra . . ." FM


Une femme traque le meurtrier de son mari avec l’aide d’une corporation de mendiants. Réalisé par W.S. Van Dyke (qui tournera le premier Tarzan avec Johnny Weissmuller), un film influencé par Brecht et plus particulièrement, l’Opéra de Quat’sous.
À partir d’une commande, un film insensé (qui nécessita l'expédition de dix équipes dans toutes les parties du pays) pour témoigner des beautés de l’URSS. Transcendée par le montage, la création d’un genre neuf : « le ciné-poème documentaire » (Vertov).
Un vieil homme rend visite à un ami vivant seul avec sa femme dans une maison lugubre. Mélangeant deux nouvelles d'Edgar Poe, le film développe un climat onirique à l'atmosphère inquiétante et morbide.
Une autre illustration, par Vertov, de son ciné-œil à travers la captation brute de grands travaux en Ukraine (la construction d'un barrage hors normes sur le Dniepr) - comme matériau d'un montage lyrique.
Écrite par la romancière et scénariste Mary Roberts Rinehart, une sombre histoire d'espionnage (que l’on peut considérer comme une contribution tardive à l'effort de guerre américain) tournée dans les studios de Thomas H. Ince et magnifiée par l’un de ses collaborateurs.
L'invention du ciné-œil par Vertov qui explore, à travers la révolution du montage, toutes les possibilités d'observation en ville offertes par la technologie moderne.

"Mystère, Magie et Merveilleux - le charme suranné irrésistible du cinématographe des premiers temps." FM


Des lieux encore existants, mais qui ont changé un peu ou beaucoup, d'autres qui ont disparu. Des rues parcourues par des voitures à chevaux, ou les embarras de circulation suscités par l'avènement du tram, les toilettes "Belle Epoque" et l'humour "brusseleer" de courtes comédies burlesques. Ce menu de mémoire, insolite, souriant avec de précieuses images conservées et restaurées par CINEMATEK qui sera accompagné au piano.