facebook instagram twitter
L'invention du ciné-œil par Vertov qui explore, à travers la révolution du montage, toutes les possibilités d'observation en ville offertes par la technologie moderne.
Des lieux encore existants, mais qui ont changé un peu ou beaucoup, d'autres qui ont disparu. Des rues parcourues par des voitures à chevaux, ou les embarras de circulation suscités par l'avènement du tram, les toilettes "Belle Epoque" et l'humour "brusseleer" de courtes comédies burlesques. Ce menu de mémoire, insolite, souriant avec de précieuses images conservées et restaurées par CINEMATEK qui sera accompagné au piano.

"Well, here's another nice mess you've gotten me into."

Si les figures de Laurel et Hardy sont avec celles de Charlot ou de Marilyn, les symboles par excellence du 7e art, peu de monde connaît encore leurs films. Au-delà du mythe, leur œuvre comique, riche et fine, contient des titres qui sont des chefs-d'œuvre du cinéma.


Un drame de la jalousie conçu pour Francesca Bertini, une diva parmi les plus célèbres de son époque, et un classique du cinéma muet italien, dont les accents véristes préfigurent le néoréalisme.

Tourné en plein centre de Berlin, un documentaire sur un camp tsigane qui dépeint leurs activités quotidiennes et leur joyeux entrain communicatif. Suivi d'une fiction expérimentale qui s'articule autour d'un triangle amoureux interracial et de ses effets sur les citadins.


Une compilation de courts métrages d'avant-garde qui repoussent, chacun à sa façon, les limites de l'écriture cinématographiques, dont l'unique film de Viking Eggeling (Symphonie diagonale) émouvante animation de figures abstraites en forme de danse cosmique.


Tueurs, bootleggers et vedettes de cabaret, en un cocktail de danses et de vengeances. L'un des "musicals" les plus coûteux de l'époque, avec la reconstitution en studio de l'immense Paradise Night Club, s'achevant sur une longue séquence en couleurs.
Un marin, de retour d’Asie à Marseille, entre par hasard dans un cabaret dont la patronne n’est autre que son ancienne maîtresse. Louis Delluc capte la montée de la tension, confinée dans un bouge à huis clos, pour un mélodrame psychologique influencé par la poésie de Griffith. Précédé d'un court-métrage de Jean Painlevé.
Trois courts métrages qui ont en commun la mer et ses abords : un ciné-poème d'Henri Storck sur sa ville natale d'Ostende ; un documentaire sur le travail des pêcheurs de hareng en mer du Nord (Drifters) ; et une approche de la ville balnéaire de Nice, entre poème filmé et critique sociale (À propos de Nice).
Dans la campagne anglaise, un vieux fermier veuf et solitaire à la recherche d'une nouvelle épouse pour égayer son quotidien. Adapté d'une pièce de théâtre à succès, une comédie de boulevard « filmée par Hitchcock comme un thriller » (F. Truffaut).
Les quartiers misérables de Prague des années 1920 réfractés à travers une famille prolétarienne. Avec l'interprète de La Mère de Poudovkine, un des sommets du cinéma réaliste.
"Lyda Borelli: ses films sont un feu d'artifice de gestes grandioses. Sa moindre attitude est scandaleuse, provocante: elle porte l'érotisme à son comble." (Ado Kyrou)
Un énigmatique étranger s'installe au sein d'une communauté de paysans qui vit dans une ferme reculée, et séduit la femme d'un fermier. Une chronique de la tentation, adaptée d'un classique de la littérature finlandaise, et transposée dans les décors primitifs et austères de la Laponie suédoise.
Le très populaire Douglas Fairbanks dans le rôle d'un aventurier milliardaire, envoyé en mission secrète par le gouvernement américain pour aider le révolutionnaire Pancho Villa dans sa lutte pour libérer le peuple mexicain de l'oppression militaire. Le premier film de la United Artists.
Un village ukrainien en pleine ébullition révolutionnaire comme reflet de thèmes éternels : l'amour, la mort, le travail des hommes et le dynamisme de la nature, pour le chef-d'œuvre ultime du cinéma muet soviétique.
Une jeune femme tente de se suicider. Sauvée par un bon à rien, Lazybones, elle lui confie son bébé. Il l’élève jusqu’au moment où la guerre éclate. Lorsqu’il revient du front, c’est une jeune fille qu’il retrouve. Il en tombe amoureux.
Francesca Bertini fut la plus grande des divas du cinéma muet italien, tournant dans près de 80 films entre 1909 et 1921. Elle interprète ici le rôle d’une vamp courtisée, notamment, par un militaire campé par le réalisateur, Gustavo Serena.
Un comédien anglais de génie amoureux d’une comtesse et mis au ban de la société aristocratique pour sa conduite excentrique. Adapté de la pièce éponyme de Dumas, un mélodrame flamboyant porté par la présence charismatique d’Ivan Mosjoukine, prêtant à son personnage toute sa fougue tragique.
Dans un manoir de l'Allemagne 1800, un montreur d'ombre imageant les refoulements d'un couple d'aristocrates en crise, en un savant jeu d'ombres et de reflets. Un drame expressionniste à l'érotisme étrange.
Dans une dictature sud-américaine, un prisonnier politique se voit accorder une liberté provisoire afin qu'il soit abattu par la police. Une rareté du cinéma muet soviétique, jouant sur la géométrie des décors, un montage qui emprunte au cinéma d'avant-garde, et l'intrusion d'éléments oniriques dans le réel.