facebook instagram twitter
X

Votre don fait vivre le cinéma !
Uw gift brengt film tot leven!

DAVID LYNCH

ERASERHEAD

09.11 & 16.11


de David Lynch, USA 1976 John Nance, Charlotte Stewart, Allen Joseph / NB / ST: FR / 88'

"Que dire de Lynch.... la logique d’un rêve, la raison d’un rêve, le chamboulement et le merveilleux des rêves, bien qu’après chaque projection on ne s’en souvienne pas. Chaque fois davantage je ressens que quelque chose de l’âme de ses films reste imprégnée dans ma façon de penser le cinéma et il m’influence aussi maintenant alors que je réfléchis à mon prochain film. J'apprécie l’inattendu et la liberté de ses images et de la bande son. Je n’ai jamais vu Eraserhead, son premier travail qu’il a mis 5 ans à réaliser. Je suis très curieux de voir le fondement cinématographique, là où tout commença pour Lynch." (L.A.)


Séance du 09.11 présentée par Lisandro Alonso.

2018-11-09 21:00 2018-11-09 21:00 Europe/Brussels ERASERHEAD "Que dire de Lynch.... la logique d’un rêve, la raison d’un rêve, le chamboulement et le merveilleux des rêves, bien qu’après chaque projection on ne s’en souvienne pas. Chaque fois davantage je ressens que quelque chose de l’âme de ses films reste imprégnée dans ma façon de penser le cinéma et il m’influence aussi maintenant alors que je réfléchis à mon prochain film. J'apprécie l’inattendu et la liberté de ses images et de la bande son. Je n’ai jamais vu Eraserhead, son premier travail qu’il a mis 5 ans à réaliser. Je suis très curieux de voir le fondement cinématographique, là où tout commença pour Lynch." (L.A.) CINEMATEK - Salle Ledoux
2018-11-16 19:00 2018-11-16 19:00 Europe/Brussels ERASERHEAD "Que dire de Lynch.... la logique d’un rêve, la raison d’un rêve, le chamboulement et le merveilleux des rêves, bien qu’après chaque projection on ne s’en souvienne pas. Chaque fois davantage je ressens que quelque chose de l’âme de ses films reste imprégnée dans ma façon de penser le cinéma et il m’influence aussi maintenant alors que je réfléchis à mon prochain film. J'apprécie l’inattendu et la liberté de ses images et de la bande son. Je n’ai jamais vu Eraserhead, son premier travail qu’il a mis 5 ans à réaliser. Je suis très curieux de voir le fondement cinématographique, là où tout commença pour Lynch." (L.A.) CINEMATEK - Salle Ledoux
Eraserhead (Lynch)
Eraserhead (Lynch)
Eraserhead (Lynch)
Eraserhead (Lynch)
Eraserhead (Lynch)
Eraserhead (Lynch)
Eraserhead (Lynch)