facebook instagram twitter

Certains films sont à voir, absolument. CLASSICS est une anthologie des films qui ont influencé le développement du 7e art. Films phares, points de repère, chefs-d’œuvre incontestés, films cultes à l’origine d’une mythologie moderne... dont les qualités intrinsèques peuvent certes être remises en question, mais dont l’apport à notre identité culturelle est indéniable. Plus que de simples standards ou exemples-types, ces films ont permis - et permettent toujours - d’ouvrir le cinéma sur un espace de dialogue.


Cinéma expérimental, cinéma pur, cinéma absolu, cinéma underground...


Les étagères de notre collection regorgent de films qui pour diverses raisons ne figurent que rarement au programme. Chaque film, bien qu'il vaille le détour, ne peut être considéré comme un classique ou bien entrer dans une thématique. C'est pour cette raison que nous sélectionnons, à côté des cycles thématiques, une série arbitraire de films, ceci sans texte, explication ou autre contexte, que nous vous présentons sous le titre d'"anthologie libre".


Que l'on soit petit ou grand, le cinéma nous fait rire, pleurer où fremir. En nous émerveillant, en nous étonnant, en nous questionnant, il nous projette dans des milliers d'histoires d'ici et d'ailleurs où l'on parle parfois une autre langue, mais où les émotions sont toujours universelles.

« Le cinéma est encore tout empêtré dans la technique. Il lui arrive de prendre ses progrès matériels pour la découverte d’un style. » - Jacques Feyder


Un gamin, fils d’une petite ouvrière parisienne, est adopté par une pétulante Américaine dont il a retrouvé le portefeuille. Cinquième long métrage de Feyder, Gribiche regarde son époque avec chaleur mais aussi une ironie mordante qui fait souvent mouche.


En collaboration avec Pink Screens, Our Story vous propose de revoir les représentations queer et LGBT dans le cinéma : classiques, inédits et trésors méconnus seront les lumières pour parcourir notre histoire et notre mémoire. Marginalisées ou popularisées, ces images seront parfois accompagnées de présentations spéciales et de mises en contexte. La variété des choix sera aussi l’occasion d’oser ce rendez-vous insolent et iconoclaste.


Dans une épopée menée tambour battant, un enchaînement de gags d'une précision implacable, autour d'un jeune milliardaire oisif abandonné sur un bateau de croisière à la dérive. Sans conteste l'un des chefs-d'œuvre de Keaton.

À partir de 5 ans.


Carmen, adapté au plus près du texte original par Feyder. Tournant en extérieurs en Andalousie, le cinéaste éclaire son film en creusant les perspectives ou en nimbant les images d’une lumière impressionniste. Pour beaucoup, la meilleure version muette du roman de Mérimée.


Sortis tout droit des recoins obscurs de la collection : des séries B hilarantes, des thrillers à vous glacer le sang, des gialli, slashers, et autres films d'exploitation... Un moment d'histoire du cinéma alternatif à ne pas manquer, chaque dernier vendredi du mois, présenté dans les deux langues. Et un ticket qui compte double : deux films axés autour d'un même thème pour le prix d'un seul billet.


Adaptée d’une pièce de théâtre, l’histoire d’une danseuse entretenue par un député de droite mais amoureuse d’un syndicaliste. Comédie se moquant des mœurs des « nouveaux » politiciens, le film fut interdit peu après sa sortie pour « atteinte à la dignité des parlementaires ».


CINEMATEK et Courtisane rendent hommage à l’artiste et cinéaste Kevin Jerome Everson, portraitiste incontournable et inlassable de la classe ouvrière afro-américaine, filmée dans son quotidien de labeur et de loisir et à contre-pied de toute convention narrative et de tout cliché de représentation des Afro-Américains à l’écran.


Dans les films de Kevin Jerome Everson, le blues retentit tel une résistance à l'épuisement et une résilience créative quotidienne. Ce programme, conçu en résonance et en dissonance avec la tradition documentaire, les mouvements ouvriers et la collectivité, a été composé par Terri Francis, directrice du Black Film Center / Archive à l’Indiana University Bloomington.


Dans une Afrique de légendes, Oulé, l’enfant aux reflets de cuivre et Sirga, la lionne, devinrent frère et sœur de lait. Avec Sirga, Oulé apprendra tous les secrets que la brousse ne confie qu’au vent et aux abeilles. Un conte qui cueillera les jeunes spectateurs pour les transporter sur des terres mystiques, bercées par la musique du célèbre Selif Keita.

À partir de 10 ans.

Autour du procès d’une femme, soupçonnée du meurtre de son mari et dont l’avocat n’est autre que l’amant, le dernier muet de Greta Garbo, étincelante devant les caméras d’un Jacques Feyder débutant à Hollywood. Un mélo flamboyant, pour le tout dernier film muet de la MGM.


Une aristocrate rebelle, amoureuse du fils d’une famille ennemie de la sienne, et sauvant la reine Elisabeth d’un complot orchestré par Mary Stuart. Une romance de cape et d’épées avec intrigues et trahisons, portée par Mary Pickford, à l’apogée de sa carrière.


En hommage à leur fille Myriam, ardente cinéphile trop tôt disparue, la famille Garfunkel a établi en 1997 un fonds destiné à financer la restauration des films. Les revenus du fonds - géré par la Fondation Roi Baudouin - ont permis à la Cinémathèque royale de restaurer une série de films qui, en raison de la fragilité de leur état et de leur rareté, menaçaient de disparaître.


Cette exposition présente un quatuor de Peeping Boxes d’Eric de Kuyper, écrivain belge, cinéaste expérimental et critique d’art. Ces quatre boîtes sont chacune le lieu où la tradition immémoriale des théâtres de papier et des dispositifs optiques du pré-cinéma rencontre l'art vidéo contemporain. Créées dans une scénographie et une atmosphère uniques, chaque boîte est un univers miniature à elle toute seule. Elles présentent différents types d’images en mouvement, des vidéos privées, des performances improvisées, des fragments d’émissions télévisées et des vidéos pornographiques et jusqu'aux films antérieurs de de Kuyper. Des pièces humoristiques sur l'exhibitionnisme et l'érotisme qui permettent au public d'être confronté aux plaisirs du voyeurisme de manière ludique et légère.

Pour la première fois en 25 ans, Theatrum Opticum Revived réunit ces quatre boîtes. Elles ont été récemment restaurées, avec des versions numérisées des vidéos. L'exposition a été réalisée en partenariat avec le Museum van Hedendaagse Kunst d'Anvers et les Postgraduate Curatorial Studies du KASK à Gand.

Commissaire d’exposition : Zuzanna Rachowska


Sur un champ de foire, un mystérieux docteur exhibe un inquiétant somnambule (Conrad Veidt). Film-fondateur de l’expressionnisme et jalon essentiel de la culture contemporaine, un cauchemar esthétique entremêlant angles de prise de vue et décors hallucinés, pour un délire visuel incontournable.


Un employé gaffeur, désireux de se faire remarquer par la direction, imagine, en guise de coup publicitaire, l’escalade d'un gratte-ciel par une mouche humaine. Le plus populaire des films du roi du gag, avec la scène iconique d’escalade de l’horloge. Un vertigineux joyau tourné en décors réels.

À partir de 5 ans.


Magicien du cinéma, génie de l’image, pionnier du cinéma de fiction, père des « effets spéciaux »,… Bref, la liste est longue pour définir le talent de cet homme qui n’a jamais su que ses ‘petits films à trucages’ seraient un jour classés au rang de chefs-d’œuvre cinématographiques.


Une cité futuriste, divisée entre une poignée de privilégiés vivant à la lumière, et un peuple d’esclaves travaillant dans la profondeur de la ville. Une fable politique visionnaire entrevoyant le cauchemar nazi, pour une symphonie expressionniste d’une modernité stupéfiante.


Cette année, CINEMATEK vous invite à dîner avec deux psychopathes de renom pour les festivités d'Halloween. Le premier repas nous convie dans un établissement psychiatrique de haute sécurité à Baltimore où Hannibal Lecter vous servira du foie avec des haricots et un délicieux Chianti. Deuxième festin : une invitation dans l'outback australien, pour un barbecue à ciel ouvert avec Mick Taylor, le cousin sadique de Crocodile Dundee.

Pour sa 14e édition, le festival International du film pour enfants FILEM’ON propose au jeune public une sélection originale autour de la nature et l'écologie.


L'invention du ciné-œil par Dziga Vertov qui explore, à travers révolution du montage, trucages, associations visuelles et images-rimes, la capacité d’un cinéma totalement affranchi du récit à restituer la réalité des choses.


Compilation de différentes histoitres de Krtek, la petite taupe, à qui il arrive toutes sortes d'aventures. Parmi les 44 épisodes et les 6 films tournés en presque 50 ans, venez découvrir ce personnage attendrissant dans : La Petite taupe et la voiture, La Petite taupe et la sucette, Le Petite taupe jardinier, La Petite taupe au Carnaval, La Petite taupe et la musique, La Petite taupe peintre et La Petitetaupe et l'étoile verte.

Dès 3 ans.


Entre nostalgie d’un monde révolu et merveilles virevoltantes de l’imaginaire, un ensemble de courts métrages des incontournables du muet, allant des vues des frères Lumière au burlesque d’Alice Guy, en passant par la poésie de Segundo de Chomón et les premiers dessins animés d'Emile Cohl.


Un petit viking maigrichon, inadapté à sa tribu pour laquelle la chasse au dragon est l’activité honorifique par excellence, parvient, avec douceur et intelligence, à apprivoiser un dragon. Un conte initiatique aux effets spéciaux bluffants et aux scènes de batailles spectaculaires.

À partir de 6 ans.

Au fil des saisons, la vie d'une famille d'Inuits dans le Grand Nord canadien. Flaherty fut un pionnier du cinéma ethnographique et Nanouk le premier chef-d'œuvre du genre - bien que prenant certaines libertés avec la réalité. Au final, une œuvre d’une réelle humanité et d'une grande beauté plastique.


Buster se fait voler sa locomotive adorée et son ex-fiancée par les Nordistes. Un sommet du cinéma burlesque où gags et situations sont toujours provoqués par l'action conjuguée du mouvement du corps de l'acteur (ou de ses véhicules) et des éléments naturels.


Un prince est emporté par un cheval volant au pays lointain des esprits de Wak-Wak. Il y rencontre la belle Pari-Banou. Entièrement conçu en silhouettes de papier découpé, un des premiers longs métrages d’animation, devenu classique incontournable depuis, basé sur un canevas magico-oriental inspiré des Mille et une nuits.

À partir de 5 ans.


Un village ukrainien en pleine ébullition révolutionnaire comme reflet de thèmes éternels : l'amour, la mort, le travail des hommes et le dynamisme de la nature, pour le chef-d'œuvre ultime du cinéma muet soviétique.