facebook instagram twitter
X

Votre don fait vivre le cinéma !
Uw gift brengt film tot leven!

Les FILMS DE JADIS revisitent le cinéma populaire des années 1930 aux années 1980. Des classiques du monde entier, pour revivre les scènes inoubliables où les acteurs et actrices d'alors illuminaient la toile. Le cinéma tel qu'il devrait toujours être vécu : du son et de l'image projetés en pellicule et sur grand écran, dans une salle confortable. Avec - si la durée du film le permet - un avant-programme soigneusement sélectionné : une bande-annonce, un dessin animé, les actualités cinématographiques de l'époque ou un documentaire, afin de recréer les séances de cinéma d'antan.

En appendice des cycles organisés dans le cadre des commémorations de la guerre 14-18, CINEMATEK propose dans ce programme éclectique de montrer comment le temps qui suit la guerre, l’après-guerre, est traité au cinéma.


Certains films sont à voir, absolument. CLASSICS est une anthologie des films qui ont influencé le développement du 7e art. Films phares, points de repère, chefs-d’œuvre incontestés, films cultes à l’origine d’une mythologie moderne... dont les qualités intrinsèques peuvent certes être remises en question, mais dont l’apport à notre identité culturelle est indéniable. Plus que de simples standards ou exemples-types, ces films ont permis - et permettent toujours - d’ouvrir le cinéma sur un espace de dialogue.
Les étagères de notre collection regorgent de films qui pour diverses raisons ne figurent que rarement au programme. Chaque film, bien qu'il vaille le détour, ne peut être considéré comme un classique ou bien entrer dans une thématique. C'est pour cette raison que nous sélectionnons, à côté des cycles thématiques, une série plus ou moins arbitraire de films, ceci sans texte, explication ou autre contexte, que nous vous présentons sous le titre 'd'anthologie libre'.

Programmer Juliet Berto au-delà des célébrations d’anniversaire de Mai 1968 dont elle est une icône, c’est choisir de rendre hommage à une femme sensible et drôle, à une manière de vivre « autre », qui s’exprime à travers l’actrice impulsive au corps fragile, devenue réalisatrice avec l’urgence de retrouver la magie première du cinéma, pour témoigner de l’optimisme présent chez ceux qui recherchent désespérément l’essentiel et un équilibre, face au vent. C’est découvrir d’autres films dans lesquels elle a joué, ainsi que les 3 longs métrages qu’elle a réalisés. Tous ces films n’ont pour la majorité jamais été montrés dans nos salles.


La disparition d’Aretha Franklin le 16 août est l’occasion de revenir sur la présence des chanteuses à l’écran. Comme nous avons pu voir à l’occasion du cycle Rita Hayworth du précédent programme, des actrices sont devenues des stars éternelles de l’histoire du 7e art par les chansons qu’elles ont interprétées à l’écran. À leur tour, des chanteuses ont contribué par leur présence au sein d’un film à rendre celui-ci inoubliable.


Qu’elles soient sereines, amicales, complices, enrichissantes, secrètes, conflictuelles, possessives ou torturées, les relations parents-enfants ont très souvent été traitées au cinéma. En prélude aux réunions familiales de cette fin décembre, CINEMATEK s’intéresse à ces liens dys/fonctionnels et en propose un petit tour d’horizon, en s’arrêtant plus particulièrement sur les relations mères-filles. Composé pour la plupart de grands films portés par de très grandes actrices (Liv Ullmann, Joan Crawford, Shirley McLaine, Isabelle Huppert, Marisa Paredes) ce cycle est jalonné de portraits de mères frustrées (Tendres passions, La Pianiste), tyranniques (Carrie) ou excentriques (Grey Gardens) et d’adolescentes rebelles ou fuyants le foyer comme chez Greta Gerwig ou John Waters. On y trouve des chroniques familiales empreintes de règlements de comptes affectifs, d’humiliation (Sonate d’automne) ou de jalousie (Sailor et Lula), mais aussi de la tendresse, de l’humour (Secrets et mensonges), du mélo et du kitsch (Talons aiguilles). A vos mouchoirs …


Dora van der Groen est considérée comme une des meilleures actrices que notre pays ait jamais connues. Tout au long d’une carrière qui s’étale sur près d’un demi-siècle elle a endossé avec son style flegmatique caractéristique le rôle des personnages les plus divers. Et, bien que cela fut plus le cas pour la télévision que pour le cinéma, elle a marqué le grand écran de façon indélébile, comme le démontre cet hommage.


Max Linder est le premier et un des plus grands comiques de l’histoire du cinéma. CINEMATEK vous offre l’occasion de redécouvrir ces bijoux d’humour qui selon André Bourvil, « ont eu la chance de ne pas vieillir »,